L'organisation du tableau - bloghop de mai 2019

Publié le par Mrs W

Avec mai et les beaux jours, c'est aussi le retour du #BlogHop !
Qu'est-ce ? C'est un thème, traité sur 5 blogs et un 6ème d'un(e) invité(e) différent(e) à chaque fois !
Nous avions déjà parlé des cahiers des élèves et de notre organisation personnelle. Cette fois-ci, le thème retenu est 
:

 

*        *       *

 

Dans ma classe


J'ai la chance d'avoir *ma* salle et donc d'avoir mes habitudes !
J'ai un tableau blanc central fixe (défectueux, ceci dit, il est légèrement décollé en bas à droite et est "mou" !) et deux panneaux mobiles de chaque côté.
C'est ce que je préfère, après avoir testé plusieurs salles et plusieurs tableaux (noirs, rien de mobile, TNI...) dans ma carrière.
J'ai un vidéoprojecteur interactif qui me permet, ainsi qu'à mes élèves, d'utiliser jusqu'à deux stylets à la fois au tableau, à la place de la souris : parfait pour les activités créées sur learningapps.org telles que remettre dans l'ordre les paroles de la chanson "The Homework Song" (en début d'année avec les 3e).
Le vidéoprojecteur ne projette que sur le tableau central (le fixe), ce qui me permet de projeter mes diaporamas ou mes worksheets afin d'avoir toujours une accroche visuelle pour les élèves.

Exemple de travail fait avec les élèves au tableau issue de ma séquence sur l'égalité des genres en 3e.

*        *       *

Et les tableaux mobiles, alors ?!


Je m'en sers surtout pour la trace écrite (si elle n'est pas écrite sous Libre Office et projetée - ce qui m'arrive souvent, ceci permettant de la mettre ensuite très facilement dans le cahier de texte) et surtout le vocabulaire.
Je vous en ai déjà parlé dans l'article sur les cahiers des élèves, j'ai un code couleurs que les élèves doivent suivre :
- En bleu, les résumés, les exemples... Tout ce qui est en anglais.
- En noir, la grammaire et la conjugaison.
- En vert, le lexique (que je traduis toujours en français - avec l'aval de l'IPR d'ailleurs, contrairement à ce qu'on m'a dit dans le passé).
- En rouge, les points importants et la phonétique.

J'ai d'ailleurs souvent tendance à prendre en photo le tableau mobile (en ajoutant la classe et la date) pour pouvoir à la fois garder une trace du lexique qu'ils doivent apprendre et mettre la photo sur le cahier de texte.

Exemple de worksheet projetée au centre et de leçon sur le côté (en 6è, séquence sur la routine)
Exemple de lexique écrit sur le tableau de droite (5è, séquence sur les jeux vidéo).

 

En plus de ces usages, j'aime le fait de pouvoir bouger ces deux tableaux pour plusieurs choses :

  • Ecrire les consignes ou les devoirs derrière en amont.
  • Faire dessiner un élève derrière chaque tableau mobile pendant qu'un autre élève décrit une affiche, par exemple.
  • Quand j'ai besoin de place mais que je souhaite utiliser le panneau central pour une vidéo : le verso est utile pour la trace écrite.
Exemple de séance où j'ai utilisé l'arrière du tableau pour faire la carte mentale puisque j'avais besoin de la partie centrale pour faire visionner une vidéo à mes élèves (5è, séquence sur l'Irlande)

 

*        *       *

 

Ce que j'aimerais tester

J'aimerais avoir plus de mots aimantés au tableau. J'ai d'ailleurs récupéré une sorte de casier aimanté pour les ranger. Voici les idées que j'aimerais mettre en place dès l'année prochaine :

  • Les étoiles (pour les niveaux de difficulté) : pour indiquer s'il y a des différences dans les consignes ou si des choses sont plus simples par exemple.
  • Un cadre "homework".
  • Un cadre pour chaque activité langagière pour qu'ils sachent ce qu'on travaille, ce qu'ils doivent écrire ou non.

 

*        *       *

Et vous, comment organisez-vous votre tableau ? Est-ce que vous trouvez ça difficile de savoir où vous allez écrire votre vocabulaire ? Peut-être que vous changez de salle régulièrement et que ça complique les choses davantage ?

Racontez-nous ! :)

Allez-voir les blogs des collègues :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article